1er mai – appel unitaire

 

Les organisations syndicales CGT, FSU et Solidaires de Loir & Cher.

Seule la pression de la mobilisation transformera la situation. Tous ensemble, gagnons le progrès social, la paix et la solidarité dans le monde, le 1er mai 2017.

Dans la poursuite des gouvernements précédents, la politique des gouvernements Hollande a aggravé la situation de la majorité des salariés, le chômage de masse et la précarité, la casse industrielle et les services publics, la liquidation de la protection sociale pendant que les profits, les fortunes d’une minorité continuent d’exploser.

Ainsi, le patronat a bénéficié du Pacte de responsabilité, du CICE, de la baisse de la fiscalité sur le capital, des exonérations massives des cotisations sociales patronales, de la multiplication d’exonérations fiscales, à grands renforts de milliards d’euros d’argent public offerts aux entreprises, aux groupes, qui continuent, malgré tout, à saccager l’emploi, l’économie locale pour satisfaire la voracité des actionnaires.  Pour les salariés, toujours au nom du prétendu « coût du travail excessif » et la nécessaire « flexibilité du marché », c’est la stagnation des salaires du privé comme du public, des pensions et des allocations, la poursuite de la casse de la protection sociale et l’accélération de la remise en cause des droits et garanties collectives par l’adoption antidémocratique à coup de 49-3 des lois Rebsamen, Macron et El Khomri. Au nom d’une soi-disant « dette insupportable » les coupes claires dans les services publics ont conduit à de nouvelles pertes de moyens humains et financiers, à la poursuite de fermetures de bureaux de poste, de classes, de trésoreries des finances publiques, etc., avec un secteur de la santé sévèrement touché. Quant aux créations d’emplois dans l’Éducation Nationale, elles n’auront pas amélioré significativement les conditions de travail des enseignants, ni l’accueil des élèves. La démocratie locale et départementale est également attaquée par les fusions imposées aux communes, maltraitant la proximité et confisquant les pouvoirs de décisions aux citoyens, pour aller vers la mise en place des métropoles et des grandes régions, bras armés des injonctions de l’Union Économique et Monétaire Européenne, aux ordres des multinationales et de la finance.

La lutte nécessaire contre le terrorisme s’est bornée à faire face aux conséquences de celui-ci avec un état d’urgence renouvelé à plusieurs reprises, privilégiant le policier sur le judiciaire et les libertés publiques, servant d’alibi pour trainer en justice des centaines de syndicalistes, militants associatifs et/ou politiques. En refusant de s’attaquer aux causes profondes que sont les politiques sociales et la politique internationale, ce gouvernement n’a pas avancé sur la résolution du problème.

L’aggravation des injustices et des inégalités constitue le terreau du FN, dont le populisme ne saurait masquer la réalité de leurs intentions vis-à-vis du monde du travail, dans une campagne présidentielle marquée par les affaires, les magouilles, la corruption et l’enrichissement personnel. Mais les programmes de la majorité des candidats s’inscrivent dans la poursuite de la même logique avec, notamment, les fonctionnaires et le statut, la sécurité sociale en ligne de mire de ces promoteurs du système économique en place.

Dans ce contexte, les organisations syndicales CGT, FSU et SOLIDAIRES de Loir & Cher, réaffirment que c’est le développement de la mobilisation unie, solidaire et déterminée des salariés, actifs, retraités, privés d’emploi qui permettra de transformer la situation, d’imposer une autre répartition des richesses créées par le travail consacrées au progrès social. Elles réaffirment la nécessité de l’unité du salariat, la nécessité de surmonter les pièges de l’opposition, du racisme, de la xénophobie, de toutes formes de discrimination qui ne servent qu’au patronat et à leur relais politiques pour mieux les exploiter.

Situé entre les deux tours des élections présidentielles, le 1er mai 2017 sera vraiment l’occasion privilégiée pour tous les salariés et leur famille de faire monter l’exigence d’autres choix.

Les organisations syndicales CGT. FSU et SOLIDAIRES de Loir & Cher, appellent tous les salariés, actifs, retraités, privés d’emploi à se rassembler le 1er mai 2017 à 10H30 à Blois au carrefour de la Résistance – à 11H00 devant la Halle à Romorantin.

Afin d’exiger :

– Une véritable augmentation des salaires, retraites et minima sociaux,

– L’arrêt des suppressions d’emplois, des délocalisations et le développement de l’emploi stable et qualifié à temps plein, notamment par la réindustrialisation du département, l’investissement dans la recherche et l’innovation,

– La reconquête de véritables services publics de proximité,

– L’abrogation des lois Rebsamen, Macron El Khomri, et des droits nouveaux pour les salariés,

– Le renforcement de notre sécurité sociale, avec la prise en charge à 100% des dépenses liées à la maladie,

– Un véritable contrôle des aides publiques aux entreprises.

Le 1er mai 2017, journée internationale de luttes pour le progrès social, la paix et la solidarité sera également l’occasion de réaffirmer nos exigences de désarmement, de règlement pacifique de tous les conflits, notamment en Syrie, et l’arrêt de la colonisation et une véritable reconnaissance d’un État Palestinien.

Blois le 11/04/2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *