Toutes et tous en grève et manifestation le 19 octobre 2017 !

SEULE LA MOBILISATION PERMETTRA DE STOPPER MACRON ET D’IMPOSER

D’AUTRES CHOIX.

Depuis son élection, Macron déroule son programme ultralibéral de casse de tous nos conquis sociaux qui ont permis de faire progresser notre société, élever les conditions de vie et de travail des salariés, gagner l’allongement de l’espérance de vie, etc.

Macron et son gouvernement, au service exclusif du patronat et de la finance sont déterminés à transformer notre société en profondeur, pour l’adapter coûte que coûte aux exigences du capitalisme mondialisé et financiarisé.

C’est bien dans cette logique que Macron a mis en route le rouleau compresseur de la destruction sociale en s’attaquant à notre Code du travail, aux statuts et aux missions de la fonction publique, tout en voulant détruire simultanément l’ensemble des protections des salariés, que ce soit la sécurité sociale, les retraites, le droit à la formation et l’indemnisation du chômage.

Que l’on soit retraité, jeune, privé d’emploi, salarié du public ou du privé, personne n’est épargné. 

Rien ne justifie ces régressions sociales, si ce n’est l’augmentation des profits d’une minorité de patrons, d’actionnaires et de requins de la finance, la suraccumulation de fortunes indécentes de quelques nantis.


En effet, le pays n’a jamais produit autant de richesses avec un PIB de plus de 2200 milliards d’euros en 2016, soit une progression de 4% en 2 ans. Les dividendes et rachat d’actions reversés aux actionnaires ont atteint près de 56 milliards d’euros en 2016, soit 11% de plus qu’en 2015. Rien que pour le 2ème trimestre 2017, ces dividendes s’élèvent à 35 milliards d’euros. Et dans le même temps, l’Etat et les collectivités accordent quelques 200 milliards d’euros d’aides, d’exonérations sociales et fiscales aux entreprises, financées par nos impôts, qui ne servent qu’à augmenter les profits de quelques-uns.


Et on nous dit qu’il n’y aurait pas d’argent pour les salaires et les retraites !

On nous explique qu’il faudrait réduire le droit des salariés pour baisser « le coût du travail », que l’on n’aurait pas d’autres choix que d’aggraver la cure d’austérité pour les services publics et la sécurité sociale.

Tous ensemble, on peut en finir avec ces politiques au service de la seule finance et d’un patronat revanchard.

Par la mobilisation, unie, solidaire et déterminée, plus que jamais, nous pouvons nous réapproprier les richesses que nous sommes seuls à créer et gagner.

  • l’arrêt de la casse de l’emploi dans le privé comme dans le public, par les délocalisations et fermetures d’entreprises et les suppressions de postes statutaires dans la fonction publique.
  • La réindustrialisation du Loir & Cher par la relocalisation des productions, l’investissement dans la recherche et l’innovation en s’appuyant sur les atouts et savoir-faire des salariés du département.
  • Le renforcement d’une protection sociale solidaire qui réponde à l’ensemble des besoins de la population financée par les richesses issues du travail à travers les cotisations sociales (salaire socialisé), par une couverture des risques à 100%.
  • La reconquête de véritables services publics de proximité.
  • Des salaires à la hauteur des qualifications reconnues avec un salaire minimum à l’embauche de 2000 € brut, ce qui correspond à une augmentation de 300 à 400 € net, besoin exprimé par les salariés.
  • Une augmentation des pensions sur le même niveau d’un minimum de 2000€ avec un départ à la retraite à 55 ans,
  • Une diminution du temps de travail à 32 heures sur la base d’un salaire minimum de 2000€.
  • Une sixième semaine de congés payés,
  • L’abrogation des ordonnances Macron,
  • L’abrogation des Lois Travail, Macron, Rebsamen, Santé, NOTRe, et de toutes les lois régressives.

L’Union Départementale CGT de Loir & Cher, dans l’unité la plus large, appelle les salariés, les retraités, les privés d’emploi, la jeunesse à se mobiliser sous toutes les formes, à débrayer, à se mettre en grève le :

JEUDI 19 OCTOBRE 2017

Et à manifester :

10h30 à Romorantin devant la Halle

 14H30 à Blois devant la Préfecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *