Tous les retraités dans la rue le 15 mars 2018

 

Voir le tract 15 mars 2018

Le gouvernement Macron, particulièrement réceptif aux exigences du patronat, poursuit la politique de ses prédécesseurs en l’aggravant dangereusement.

Les réformes imposées en réponse aux demandes du MEDEF, remettent en cause des choix historiques de notre peuple dans tous les domaines : économiques, sociaux, sociétaux. Elles sont d’une extrême gravité.

Les retraités au centre de la cible antisociale.

Nous, retraité(e)s, sommes placés au centre de la cible antisociale car soi-disant « privilégiés ». La hausse de 1,7 % de la CSG sur nos retraites est une mesure d’affaiblissement généralisé des retraites déjà en œuvre depuis plusieurs années et qui va encore réduire le pouvoir d’achat des retraités.

Le budget de la sécurité sociale, dans les mains du gouvernement qui impose des restructurations des hôpitaux publics, conduit à une diminution des soins médicaux et hospitaliers. La suppression de la cotisation « maladie » des salariés (pour augmenter soi-disant leur pouvoir d’achat) fait une saignée de 4,2 milliards d’euros dans le budget de la sécurité sociale.

L’immense majorité des français est touchée par les dernières mesures du gouvernement et les plus pauvres ne sont pas épargnés.

Il est plus qu’urgent de remettre la société sur les rails du progrès social et c’est possible !

L’argent existe pour cela.

Au lieu de partager des richesses vers le mieux vivre pour tous, c’est l’enrichissement et l’accaparation des richesses par une poignée qui fait la loi :

  • Seul 0,30 % des riches vont payer l’impôt sur la fortune,
  • 75 milliards de profits vont aux actionnaires des entreprises du CAC 40.
  • Plus de 80 milliards par an échappent aux impôts par la fraude et l’évasion, sans oublier les paradis fiscaux.

Nos revendications principales et immédiates sont :

  • L’abrogation de la CSG,
  • La hausse immédiate des pensions et indexation sur les salaires,
  • Le rattrapage forfaitaire de 300 euros face aux 5 années de perte de pouvoir d’achat,
  • La prise en charge à 100 % de la dépendance par la sécurité sociale.

La situation est d’une telle gravité, qu’elle mérite bien des combats !

MANIFESTONS NOTRE MECONTENTEMENT EN PARTICIPANT

NOMBREUX AUX RASSEMBLEMENTS :

Jeudi 15 mars 2018

A 15h devant la préfecture à Blois

A 10h Place de la Liberté à Vendôme

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *