Appel commun CGT- FSU – Solidaires de Loir et Cher pour le 1er mai

Seule la convergence des mobilisations permettra de s’opposer efficacement à la casse des conquêtes sociales et de reconquérir de nouveaux droits. Toutes et tous ensemble, gagnons le progrès social, la paix et la solidarité dans le monde, le 1er mai 2018.
Comme l’avait annoncé E. Macron dès sa campagne électorale et comme il l’a réaffirmé lors de ses dernières interventions télévisées, il mène, avec son gouvernement de technocrates et avec le soutien inconditionnel du patronat, une véritable casse de notre modèle social. Ainsi, au déni total de toute démocratie, s’enchaînent les contre-réformes visant à le transformer en profondeur au seul profit d’une minorité de « 1ers de cordée » qui ne cherche qu’à s’enrichir encore et toujours plus : casse du code du travail et des conventions collectives, démantèlement des services publics et de la sécurité sociale, plans de licenciements, privatisations, remise en cause de la formation professionnelle, des droits des privé·es d’emploi, du droit de toutes et tous à suivre des études dans le supérieur, etc.

Plutôt que d’entendre les légitimes revendications des salarié·es, des retraité·es et de la jeunesse qui s’expriment depuis déjà plusieurs mois avec force dans les manifestations (15 et 22 mars, 19 avril, etc.), le Président Macron préfère les dénigrer et employer la force sous différentes formes : refus du débat démocratique par le recours aux ordonnances et menace d’exclusion pour les parlementaires LRM qui ne suivraient pas la ligne, envois des forces de police contre les étudiant·es mobilisés dans les blocages des universités ou dans la ZAD de Notre Dame des Landes, etc. Il confirme même les prochaines attaques : réforme du système des retraites, mise en place d’un 2e jour de solidarité.

A l’international, la situation se dégrade tout autant, avec une grande responsabilité de la France. Au nom du terrorisme, la Turquie continue de persécuter et de bombarder le peuple kurde sans condamnation réelle de la communauté internationale. En Palestine, le droit international n’est toujours pas appliqué et à l’occasion de la « Journée de la Terre », les Gazaouis ont vu leur manifestation réprimée dans le sang par l’Etat d’Israël (17 personnes mortes et 1400 blessés). En Syrie, la France, le Royaume Uni et les USA sont intervenus en toute illégalité et sans réelle preuve sur l’auteur de l’attaque chimique (que nos organisations dénoncent tout autant) faisant peser la menace d’une aggravation du conflit.

Pour nos organisations, le 1er mai 2018 journée internationale de luttes pour le progrès social, la paix et la solidarité sera donc l’occasion de réaffirmer nos exigences de désarmement, de règlement pacifique de tous les conflits, notamment en Syrie, et l’arrêt de la colonisation et une véritable reconnaissance d’un Etat Palestinien.
Cette journée de lutte des travailleur·ses pour leurs droits devra aussi nous permettre de faire converger l’ensemble des luttes en cours (SNCF, Air France, Services Publics, énergie, Carrefour, etc.) et de les élargir.

Les organisations de Loir et Cher appellent donc les salarié·es, les retraité·es, les privé·es d’emploi et la jeunesse à se mobiliser pour exiger :

  •  Une véritable augmentation des salaires, retraites et minima sociaux.
  • Le développement de l’emploi stable et qualifié à temps plein, en CDI dans le privé, sous statut dans le public.
  • La reconquête de véritable services publics de proximité, de qualité, accessibles à toutes et tous.
  • L’abrogation de toutes les lois régressives, notamment des ordonnances Macron et de la loi ORE (Parcoursup).
  • La reconquête d’une véritable sécurité sociale solidaire, financée par les richesses créées par le travail à travers les cotisations sociales, pour une couverture à 100 % de l’ensemble des risques de la naissance à la mort.

Elles les appellent à participer massivement aux rassemblements à :

11h00 devant la Halle à Romorantin.
10h30 devant les escaliers Denis Papin à Blois.

Pour un monde de progrès social, de solidarité et de coopération entre les peuples, de paix, toutes et tous dans la rue le 1er mai 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *