Le 14 juin : tous les retraités mécontents des choix de Macron

De bonnes raisons d’être mécontents :

  • Des nantis les retraités ? La retraite moyenne d’un retraité est de 1389 euros.
  • Des égoïstes les retraités ? la solidarité intergénérationnelle, ils la pratiquent depuis leur début dans le travail et ils n’attendent pas après Macron pour aider leurs descendants.
  • Les différents régimes de retraites : à l’arrivée en moyenne il y a 1 % d’écart si on gomme les différences de niveaux de cotisations.
  • La solidarité avec les personnes invalides : ce n’est pas le problème des retraités, mais de toute la société à l’égard de ses aînés, victimes de maladies ou d’accidents, dont un certain nombre sont liés aux conditions de travail qu’ils ont eues….

Alors, disons haut et fort : « Monsieur Macron, vous êtes disqualifié pour parler solidarité, égalité… Vous êtes du côté des plus riches et vous voulez répartir la misère entre les autres ».

La preuve par vos mesures :

  • Suppression de l’ISF : 12 membres de votre gouvernement vont en bénéficier, 3,8 milliards de cadeaux pour les plus riches.
  • 26 milliards de crédits d’impôts, pour cette année, au profit des actionnaires des entreprises, notamment ceux du CAC 40.
  • La France est championne du monde de distribution de dividendes sur les bénéfices engendrés par le travail entre 2009 et 2016 (67.4 % des bénéfices distribués en dividendes).
  • 20 milliards annuels d’exonérations de cotisations sociales pour les entreprises qui font la dette de la sécurité sociale, sans parler de l’évasion et de l’optimisation fiscales.

HAUT ET FORT DISONS : « MONSIEUR MACRON, LES ÉGOÏSTES SONT VOS PROTÉGÉS. »
Alors, abrogez la hausse de la CSG totalement injustifiée

Rappelons que les revendications des retraités seraient utiles économiquement car elles relanceraient l’économie au lieu d’alimenter les paradis fiscaux comme le font les vrais nantis :

  • Rattrapage de la perte de revenus (sur les années sans augmentation des pensions) de 300 euros.
  • Suppression de la CSG et remplacement par une cotisation sociale (non à la fiscalisation des cotisations).
  • Hausse immédiate des pensions et indexation de celles-ci sur les salaires.
  • Suppression des 0.3 % CASA et prise en charge de la dépendance par la Sécurité sociale.
  • Rétablissement de la demi part fiscale pour les veufs·ves.

Après le 15 mars, faisons entendre le profond mécontentement des retraité(e)s vis-à-vis de cette politique. Encore plus fort, disons « Ça suffit » Manifestons le plus nombreux possible : le 14 Juin 2018

  • A 15h devant la préfecture à Blois.
  • A 10h30 à Romorantin devant la sous-préfecture.
  • A 10h30 à Vendôme devant la sous-préfecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *