Trop de taxes, trop de profits, trop de misère : augmenter les salaires, les retraites et les minima sociaux

Adresse du Comite Général de l’Union Départementale de syndicats CGT de Loir & Cher du 22 novembre 2018, aux salarié·es, retraité·es et privé·es d’emploi.

Depuis des années, le dogme de la réduction du soi-disant « coût du travail », l’arnaque de la compétitivité des entreprises se sont traduits par un blocage des salaires et des retraites, plongeant une large majorité de la population dans les pires difficultés pour accéder aux besoins les plus élémentaires, pour boucler les fins de mois face aux augmentations diverses et variées de l’alimentation, du logement, de l’habillement, etc.

Dans le même temps, le président des riches multiplie les mesures en faveur des premiers de cordée, du patronat et des fortuné·es.

  • Suppression de l’ISF.
  • Doublement du Crédit Impôt Compétitivité pour atteindre plus de 40 milliards d’euros.
  • Plus de 200 milliards d’euros d’argent public versés sous formes d’aides et d’exonérations sociales et fiscales, diverses et variées à des entreprises qui continuent à licencier à tour de bras.

Et pourtant, ils n’ont jamais été aussi riches :

  • La rémunération des patron·nes des entreprises du CAC 40 atteint 5 millions d’euros par an (plus de 280 années de SMIC) en augmentation de 14 % sur un an.
  • Les dividendes versés en 2018 devraient atteindre 1358 milliards d’euros soit + 12 % par rapport à 2017.

Comme dans d’autres périodes de l’histoire de la France, c’est par le blocage de l’économie, l’occupation des usines, administrations et services, par les salarié·es en grève que nous contraindrons, toute et tous ensemble, le gouvernement et le patronat à répondre à nos revendications.

Oui la colère est légitime, cette situation que la CGT dénonce depuis des années ne peut plus durer. Les richesses créées par le travail n’ont jamais été aussi importantes pour satisfaire les revendications des salarié·es, retraité·es et privé·es d’emploi.

L’Union Départementale CGT de Loir & Cher appelle tous les salarié·es, actif·ves, retraité·es, privé·es d’emploi et leurs familles à s’organiser, à renforcer ou à créer leurs syndicats CGT, à se mobiliser et à entrer immédiatement dans la lutte pour :

  • une véritable augmentation des salaires et des retraites,
  • le développement de l’emploi stable et qualifié à temps plein,
  • le renforcement de notre sécurité sociale pour une prise en charge à 100 %,
  • le renforcement de nos services publics de proximité, de qualité, accessibles à toutes et à tous.

Blois le 22 novembre 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *