Pas de conquêtes sociales sans libertés syndicales : relaxe et amnistie pour les militants!

Le 27 et 28 septembre prochains, 16 salariés d’Air France se présenteront devant le Tribunal de Grande Instance de Bobigny. 11 seront jugés pour avoir forcé l’ouverture de la grille du siège et 5 (déjà licenciés), concernant « l’affaire » dite de la chemise.

A l’occasion du procès des 16 camarades d’Air-France, le Comité de défense des droits et libertés du Loir & Cher, appelle comme dans toute la France, les salarié(e)s, les citoyens à se rassembler pour le respect et le renforcement des droits et libertés, de la démocratie et participer à une barbecue revendicatif devant le Tribunal de Grandes Instance de Blois le 27 septembre 2016, à partir de 12H00, afin d’exiger :
– La relaxe des 16 syndicalistes d’Air-France et la réintégration des camarades injustement licenciés,
– L’arrêt de toutes les poursuites contre les militants pour leur activité syndicale,
– Une loi d’amnistie pour tous les syndicalistes injustement incriminés,
– Une loi garantissant la mise à disposition à titre gracieux par les collectivités territoriales des Bourses du Travail,
– L’abrogation des lois Rebsamen – Macron – El Khomri, et le renforcement des droits et garanties collectives des salariés, des droits syndicaux,
– L’arrêt de l’Etat d’urgence, le respect et le renforcement des droits et libertés, des citoyens, de la démocratie.

Voir le tract-pas-de-conquetes-sociales-sans-libertes-syndicales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *