Macron, le rêve des patrons !

La loi Macron, dite loi « pour la croissance et l’activité », s’inscrit dans la politique libérale gouvernementale qui vise à « libérer » l’entreprise de toutes contraintes réglementaires, à réduire les dépenses publiques, à abaisser les salaires et les cotisations sociales patronales dans un contexte de « libre entreprise et de libre concurrence non faussée » imposée par l’Union Européenne au service du capital.
Elle renforce la politique d’austérité et favorise la rentabilité financière pour les grandes entreprises, par une déréglementation étendue à divers domaines. Elle concerne l’inspection du travail, la médecine du travail, la justice du travail, le droit pénal du travail, les institutions représentatives du personnel, le bulletin de paie, les professions de droit, le transport, l’environnement, le rôle de l’État, les activités des services publics soumis à la libéralisation, la privatisation…
Elle réoriente des décisions de justice et des lois en faveur des patrons pour exploiter les salariés comme bon leur semble. Antidémocratique car elle légifère par ordonnances. Elle opère un changement stratégique sur le rôle et la place de l’État au service des entreprises à la place d’un État social.
Macron réalise le rêve des patrons en transformant le contrat de travail. Droit spécifique garanti collectivement par le code du travail, il serait requalifié en un contrat civil de gré à gré exposé à l’arbitraire patronal. A nous de transformer leur rêve en cauchemar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *