Manifestation du 9 mars

tract 9 mars UL BLOIS

L’UL Cgt de Blois appelle les salariés, les chômeurs, les jeunes ainsi que les retraités à descendre dans la rue pour résister aux politiques de régressions sociales, qui traduisent dans les faits, une véritable dictature patronale et combattre le projet de loi El Khomri.

Manifestation le mercredi 9 mars 2016 à 11h30 devant la préfecture !

 

1er mai 2015 à Romorantin

PROGRAMME DU 1er MAI 2015 A ROMORANTIN 10H30 : rassemblement revendicatif à la Halle 9h00-18h00 : foire aux puces – Parc de Beauvais Pour des renseignements ou des réservations, appeler au 06-01-74-16-74 ou 02-54-76-13-70 15h00 : concert avec L’Ils (chansons françaises) et Infernal … Continuer la lecture

1er mai : la voix du monde du travail doit se faire entendre !

Tract 1er mai 2014

Tract UD pour le 1er mai 2014

POUR :

  • Une revalorisation générale des salaires d’au moins 400 € net/mois,
  • Des garanties d’emploi stable par la relocalisation du travail,
  • Une amélioration des conditions de travail,
  • Une protection sociale renforcée, universelle et solidaire,
  • Une meilleure égalité d’accès à des services publics à la hauteur des besoins

L’action du 6 février 2014

Ce sont une cinquantaine de salariés à Romorantin, près d’une centaine à Vendôme et trois cents à Blois qui ont manifesté à l’appel de la CGT dans le cadre d’une journée nationale de grève et manifestations sur les salaires, l’emploi, la protection sociale et les conditions de travail.

La CGT a dénoncé l’arnaque du coût du travail et le mythe de la compétitivité comme des outils du patronat pour mener l’offensive contre les droits et acquis sociaux des salariés.

Elle s’illustre par le gel, la baisse des salaires, le saccage de l’emploi, le massacre de l’industrie avec les restructurations, délocalisations, fermetures d’entreprises dans l’unique but de satisfaire la voracité des actionnaires, toujours plus avides de profits et de dividendes, comme à Fagor-Brandt, Mory ou Delphi par exemple.

Selon les patrons et les banquiers, le monde du travail serait condamné à de faibles salaires, à l’insécurité sociale, à la précarité de l’emploi, à la dictature des marchés, à l’inexorable régression sociale pendant qu’une minorité de capitalistes se gaverait sur le dos des salariés.

Notre avenir exige d’orienter les choix vers l’intérêt général et le progrès social. La CGT appelle les salariés à se mobiliser partout pour gagner ensemble une augmentation générale des salaires, des retraites d’au moins 400 euros pour tous, un financement à la hauteur des besoins de la protection sociale et des services publics, une relocalisation des productions industrielles.